Pilier « technique » du SEO : structuration des liens et URL

Posted on par

Après avoir présenté un premier article du SEO technique avec le choix du nom de domaine, je vais continuer avec un deuxième article sur la structuration des liens et des URL. Il s’agit d’un aspect fondamental de l’optimisation technique du référencement naturel. Bien structurer vos URL permet non seulement d’améliorer la compréhension de votre site par Google, mais également de faciliter la navigation pour les utilisateurs.

Dans cet article, je vais aborder deux éléments clés : la reconnaissance des mots dans les URL et l’importance des URL canoniques.

Reconnaissance des mots par Google en SEO :

SEO URL canonique

Google aime pouvoir reconnaître les mots dans les URL. Cela lui permet de comprendre la thématique du site. C’est vrai pour un nom de domaine comme pour toute URL en général. Plutôt que d’utiliser un charabia incompréhensible pour les utilisateurs, il est préférable d’expliciter clairement les mots.

Pour ce faire, il est nécessaire de séparer les mots par un tiret. En effet, Google arrive à déterminer la séparation des mots uniquement grâce au tiret « – ». L’underscore « _ » n’est pas reconnu comme séparateur de mots par Google, ce qui peut nuire à la compréhension de votre contenu.

Exemple d’une bonne URL pour le SEO :

restaurant-latelier.fr
VS
restaurantatelier.fr

URL canonique en SEO

Il est parfois possible d’accéder aux pages d’un site par plusieurs URL différentes, comme dans le cas de sites ayant des versions desktop et mobile distinctes, ou des articles rangés dans plusieurs rubriques. Lorsque plusieurs URL conduisent au même contenu, Google peut considérer cela comme du Duplicate Content (contenu dupliqué) et pénaliser le site. On parle alors de DUST (Duplicate URL Same Text).

Principe de l’URL canonique en SEO :

Pour remédier à ce problème, Google propose d’indiquer la version de la page qui est considérée comme l’originale (ou canonique) de l’arborescence du site. On indique donc dans la partie <head> de la page concernée la balise de l’URL canonique. Cela permet à Google de détecter et de différencier l’URL principale des autres URL affichant le même contenu.

Exemple d’une URL canonique en SEO :

<link rel="canonical" href="https://www.restaurant-atelier.fr/desserts/profiteroles.html" />

Cette balise informe Google que la version principale (ou canonique) de cette page est celle indiquée, évitant ainsi les pénalités pour contenu dupliqué.

Conclusion

La structuration des liens et des URL est essentielle pour une optimisation SEO efficace. Utiliser des tirets pour séparer les mots dans vos URL aide Google à comprendre la thématique de votre site, tandis que l’utilisation d’URL canoniques évite les pénalités liées au contenu dupliqué. En appliquant ces bonnes pratiques, vous améliorez non seulement le référencement de votre site, mais aussi l’expérience utilisateur.


Dans les prochains articles, je continuerai à explorer d’autres aspects techniques du référencement naturel pour vous aider à maximiser la performance de votre site.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse E-Mail ne sera pas publiée
Les champs avec un astérisque sont obligatoires *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.